Time-series sur Raspberry Pi avec la stack TICK

Aujourd'hui, nous allons voir comment installer la pile TICK (Telegraf, InfluxDB, Chronograf et Kapacitor) sur un Raspberry Pi 3 sous Raspbian Lite pour jouer avec les séries temporelles (time-series) à la maison.

Les séries temporelles sont une suite de valeurs numériques évoluant au cours du temps. Elles sont particulièrement adaptées pour manipuler des mesures comme la température, la charge CPU d'une machine, etc...

On s'attachera ici à déployer la pile uniquement, à injecter des données provenant du Raspberry (monitoring) et à afficher un dashboard de ces données. En revanche, nous n'aborderons pas en détail la configuration, ni la sécurisation de la pile (gestion des droits notamment), ni encore la scalabilité de la solution, je laisse ça pour un prochain article.

more ...


Un script pour superviser l'expiration des enregistrements DNSSEC

Dans mon précédent article sur la mise en place de dnssec, je vous avais renvoyé pour la partie supervision de l'expiration des enregistrements dnssec sur un article de Stéphane Bortzmeyer expliquant comment le mettre en place sous icinga.

Comme tout le monde n'a pas icinga sous la main, voici un petit script de ma composition qui vous enverra un mail lorsqu'un enregistrement RRSIG arrive à expiration (et donc que quelque chose s'est mal passé dans la resignature automatique par bind)

more ...

Introduction à DNSSEC

Le système DNS permet de faire l'association entre un nom humainement comprésensible et une adresse IP (et vice-versa). Le fonctionnement du DNS a été défini et implémenté dans les années 80, à une époque où la sécurité sur internet n'était pas encore une préoccupation.

De ce fait, par design, le système DNS, par son protocole de base, est vulnérable, en ce sens qu'il est basé sur la confiance. Nos ordinateurs posent des questions au serveur DNS, reçoivent des réponses, mais n'ont pas les moyens de s'assurer que la réponse qu'ils reçoivent est légitime. l'extension DNSSEC, définie dès 1999 par la RFC 2535 et complété par les RFC 4033, RFC 4034 et RFC 4035, permet de combler ce manque en introduisant une chaine de signature numérique jusqu'à la signature des enregistrements d'une zone DNS par son propriétaire, chaine de singature qui pourra être vérifiée par quiconque aura besoin de l'information.

Nous allons donc voir comment s'assurer que notre resolveur vérifie les signatures DNSSEC et si non, comment le mettre en place, puis comment signer sa zone dns et la gérer.

more ...